Fundación Alumnos 47, architecture en transgression

Didier Faustino a vu son projet pour la Fundación Alumnos 47 validé. Amenée à ouvrir à l’horizon 2016, la fondation avec bibliothèque et résidence d’artistes à Mexico City (de plus de 1000 m²) est le premier projet d’une telle envergure pour l’artiste / architecte franco portugais, fondateur du bureau des Mésarchitectures en 2002.

Alumnos

Prônant le croisement entre les arts et se jouant de leurs frontières, il dépasse sans cesse les limites, défiant les systèmes préétablis, explorant des « espaces entres-deux » perturbateurs et le plus souvent dérangeants. Pour cet homme à la double casquette, la transgression est vitale dans une profession de service qu’est l’architecture. Libéré des codes, il ambitionne d’offrir de nouvelles expériences aux corps individuels et collectifs, une relation intime entre le corps et l’espace. Il est en quête de ce qui est entre : le social et le marginal, le privé et le public.

Alumnos

Ces espaces, Didier Faustino les expérimentent dans le projet de la Fundación Alumnos 47, une organisation qui souhaite sensibiliser le grand public à l’art contemporain à travers une approche pédagogique. Sans ordonnancement programmatique apparent, le projet AL47 créé un espace sous forme de flux continu dont les trajectoires et dépressions révèlent un corps caverneux à coloniser.

Alumnos

Croisant espaces publics et espaces privés, cette structure de travail et centre culturel fait le lien entre la maison historique de la Fondation et la rue. Le dessin final du projet paraitra en septembre.

AlumnosEn attendant, rendez-vous à Grenoble à la rentrée où le centre d’art Le Magasin accueillera une exposition rétrospective de Didier Faustino sur 800 m², intitulé Des corps et des astres.

 

Voir aussi : Des Corps et Des Astres