Evoquer le thème de la mortalité en architecture demande une réelle réflexion sensible sur le sujet. C’est le défi que s’est lancé le studio hollandais Hofman Dujardin qui a cherché à « repenser la façon dont nous disons au revoir » avec la conception d’un nouveau centre funéraire favorisant l’engagement entre architecture et mortalité.

Le cercueil placé à l’épicentre du bâtiment s’inscrit dans un schéma traduisant la séquence commémorative en trois moments: le rassemblement des amis et de la famille, la cérémonie du souvenir et le moment de la rencontre sociale.

La première salle est consacrée au rassemblement des amis et de la famille, bordée d’un «mur de mémoire». En effet, il s’agit d’écran multimédia faisant office d’hommage célébrant la vie du défunt grâce à des vidéos et des photographies recueillies auprès de la famille. Les images forment un arrière-plan à l’atmosphère silencieuse, créant un moment de partage collectif autours de récits et d’histoires.

La deuxième salle accueille la cérémonie du souvenir et définit la forme des trois pièces. Un plan triangulaire génère une atmosphère intimiste par le biais de deux murs courbes convergeant vers l’intérieur et créant ainsi un passage pour le cercueil. La cérémonie se déroule face à un vaste panorama donnant sur l’environnement naturel du lieu. Une métaphore évoquant le «retour vers la nature, la fermeture du cercle de la vie».

Une atmosphère chaleureuse et réconfortante se dessine grâce aux murs et au sol revêtus de bois, tandis qu’une table de service ronde neutre rend la salle idéale pour les événements formels et informels. Un espace propices aux échanges et à la création de lien social suite à la perte d’un proche.

« Le manque de places pour des envois dignes entraîne des sentiments de malaise pendant les moments cruciaux de notre vie. En suivant naturellement notre philosophie de conception Shaping Intuition®, en mettant l’accent sur les valeurs intuitives des êtres humains, nous avons conçu un centre funéraire qui tente de briser cet inconfort. Le design combine des qualités intemporelles avec des éléments de nos modes de vie modernes » explique Michiel Hofman, co-fondateur, HofmanDujardin

«La jeunesse est une qualité, et une fois que vous l’avez, vous ne le perdez jamais, et quand ils vous mettent dans la boîte, c’est votre immortalité», a déclaré Frank Lloyd Wright. Une réflexion intemporelle offrant un aperçu de la façon dont les architectes placent non seulement leurs bâtiments, mais aussi leurs vies et leurs carrières en perspective.