Laura Linsi, Roland Reemaa and Tadeáš Říha, avec le projet « Weak Monument », remportent l’appel pour le commissariat du pavillon Estonien à la biennale d’architecture de Venise 2018, annonce le Centre Estonien d’Architecture.

3 propositions ont été soumises à la compétition internationale avec 5 passages à la deuxième étape de présentation publique qui a eu lieu jeudi dernier à Tallinn. C’est finalement cette jeune équipe, formée à Tallinn, à Prague et à Delft, qui a su convaincre le jury avec un cadre théorique bien préparé. Les architectes cherchent à interpréter l’héritage de l’architecture moderniste et son importance à l’heure actuelle, en affirmant que la faiblesse, l’ambivalence créative et l’incomplétude dans les projets pourrait être une force. L’objectif du pavillon est de juxtaposer deux concepts différents. Le monument étant un dispositif architectural qui emploie la mémoire par la forme et vise à stopper le temps ; la faiblesse signifie plutôt la flexibilité de changer et de s’adapter. La proposition cherche de nouveaux rôles et possibilités pour la pratique de l’architecture entre ces deux pôles, tout en répondant au thème général de la biennale de Venise.