Le cabinet Coldefy & Associés Architectes Urbanistes en partenariat avec Dalkia (groupe EDF) ont imaginé Tropicalia, la plus grande serre tropicale au monde construite sous un seul dôme. D’un montant de 50 millions d’euros, le projet d’une surface de 20 000m² sera réalisé à Rang-du-Fliers dans le Pas-de-Calais, au 1er trimestre 2019 en vue d’une ouverture au public en 2021.

Le concept architectural de ce projet remarquable offre une immersion totale dans un univers tropical. L’ambition de l’agence Coldefy & Associés se définit principalement par la volonté de retranscrire toute la luxuriance naturelle de ce monde végétal de la façon la plus juste et sensorielle qu’il soit. De ce fait, Tropicalia, imaginée pour abriter un monde animal et végétal évoluant en parfaite symbiose, accueillera : des papillons, des oiseaux nectarivores et frugivores, des poissons et des reptiles au sein d’une immense collection botanique constituée de plantes à fleurs, d’orchidées, d’une forêt…

Tropicalia ©CAAU – Coldefy & Associés Architectes Urbanistes

Ce spectacle naturel inédit au nord-ouest de l’Europe permettra aux visiteurs de découvrir une multitude d’espèces tropicales à travers des parcours étagés et des chemins pédestres conçus au sein de la serre. Chaque visiteur pourra ainsi apprécier toutes les richesses de cette expérience unique en son genre à l’intérieur de ce biodôme tropical.

Tropicalia ©CAAU – Coldefy & Associés Architectes Urbanistes

Cette scénographie se traduira notamment par la mise en oeuvre d’une ambiance tropicale rendue possible grâce à des jeux de lumières et de sonorités des espaces mais aussi par le bruissement des plantes répartis dans l’enceinte de la serre. La préservation de cet écosystème sera assurée par une équipe de spécialistes qui veilleront au bien-être du lieu et de ses habitants.

Tropicalia ©CAAU – Coldefy & Associés Architectes Urbanistes

D’un point de vu architectural, l’envergure du projet nécessitant une implantation aux pourtours de la ville permettra un déploiement généreux de la serre afin d’accueillir de nombreux visiteurs. Epousant son environnement de manière harmonieuse, le bâtiment se soulève du sol pour abriter son univers de faune et de flore; évitant ainsi toute rupture avec le site existant. L’architecture cherche à se fondre dans le paysage. 

Tropicalia ©CAAU – Coldefy & Associés Architectes Urbanistes

Afin de réduire l’échelle visible du bâtiment, Tropicalia partiellement immergée dans le sol, se dressera comme une douce colline dans son paysage naturel dans le but de minimiser son impact visuel. 

Tropicalia ©CAAU – Coldefy & Associés Architectes Urbanistes

Tropicalia sera surmontée d’un «double dôme». Celui-ci sera constitué d’une structure métallique porteuse formée de bandes d’ETFE de 60 m de longueur sur 4 m de largeur. La couche extérieure du dôme, composée d’une membrane synthétique minérale en «coussins» pressurisés, isolera le volume tout en permettant le passage de l’intégralité du spectre lumineux. Une troisième couche d’ETFE sera déployée sous la structure porteuse tout en contrôlant les conditions thermiques à l’intérieur. Coldefy & Associés et Dalkia ont dessiné une serre tropicale dotée d’un équipement destiné à réduire au minimum son empreinte carbone grâce à la double couche ETFE de la couverture et aux innovations thermiques mises en oeuvre.

Tropicalia ©CAAU – Coldefy & Associés Architectes Urbanistes

«Notre objectif principal, pour le projet Tropicalia, est d’optimiser l’efficacité énergétique du dôme tout en minimisant l’impact sur l’environnement extérieur», explique Denis Bobillier, directeur technique des Grands Projets chez Dalkia. «Nous avons donc conçu un double dôme producteur de sa propre énergie, capable de maintenir l’ambiance tropicale quelle que soit le climat extérieur car l’un des principaux enjeux pour la performance de la serre est son système de chauffage», affirme-il.

Tropicalia ©CAAU – Coldefy & Associés Architectes Urbanistes

Afin d’améliorer encore la performance énergétique du système et d’intégrer la grande structure à son environnement naturel, Tropicalia exploitera de façon inédite le recyclage de l’énergie thermique produit par l’effet de serre. Ce système d’autosuffisance énergétique permettra de redistribuer l’énergie vers les bâtiments environnants.

Tropicalia ©CAAU – Coldefy & Associés Architectes Urbanistes

«En été, ou par très beau temps, le double dôme portera à haute température une lame d’air dont un dispositif d’échangeur thermique va, après aspiration, transférer les calories de l’air à l’eau pour être enfin stockées dans des bassins d’eaux chaudes. Cette chaleur sera restituée la nuit ou pendant les périodes les plus froides. L’immense surface du dôme permettra également la récupération des eaux pluviales pour satisfaire les besoins des plantes en eau tout au long de l’année».

«Ce double dôme isolant protégera l’écosystème tropical l’été et maintiendra sa température l’hiver. L’enterrement partiel de la serre renforcera cette isolation. La chaleur excédentaire pourra donc être directement utilisée, stockée ou encore redistribuée à nos voisins dans le cadre d’un réseau de chaleur privé ou d’une ‘smartgrid’», conclut Denis Bobillier.

Tropicalia ©CAAU – Coldefy & Associés Architectes Urbanistes

A l’intérieur du dôme, la température sera maintenue entre 26°C et 28°C avec une ventilation continue durant toute l’année. La qualité des espaces sera assurée par un unique volume sans aucune structure verticale. Pour une plus grande immersion dans le milieu tropical et optimiser l’isolation du lieu, la serre sera bordée de grands espaces végétalisés. Les conditions environnementales créées par le dôme permettront de donner naissance à une oasis exceptionnelle pour la flore et la faune tropicales. Avec un sentier d’un kilomètre de long, le parcours du visiteur démarrera au niveau supérieur de la serre par l’accès à une passerelle. Puis la suite de l’expérience dans la canopée se continuera avec un chemin descendant et rencontrant entre autres une cascade spectaculaire de 25 mètres de haut et une piscine de 25 mètres de long remplie de poissons amazoniens.

Tropicalia ©CAAU – Coldefy & Associés Architectes Urbanistes

Une expérience séquencée par différentes strates arborées venant rythmer la ballade. Durant son cheminement entre les bassin, le visiteur traversera un espace peuplé de papillons.

Tropicalia ©CAAU – Coldefy & Associés Architectes Urbanistes

Au total, le programme de Tropicalia contiendra : un magasin, une librairie, un bar et deux restaurants, dont un gastronomique et pour les entreprises, des salles de conférences modulables, un auditorium, des chambres d’hôtes et un espace scientifique dédié à la collaboration nationale et internationale, comprenant une salle de conférence, un laboratoire et une clinique. Une fois ouvert, le programme devrait attirer 500 000 visiteurs par an.