Lacaton & Vassal, l’architecture au service de l’habitat

Anne Lacaton est née en 1955 en Dordogne et Jean-Philippe Vassal est né en 1954 au Maroc. Ils étudient à l’école d’architecture de Bordeaux et en sortent tous les deux diplômés en 1980. A leur sortie d’école, Anne Lacaton travaille au centre culturel de Bordeaux Arc-en-Rêve, alors que Jean-Philippe Vassal travaille durant cinq ans au Niger, en tant qu’architecte et urbaniste. Après ces expériences personnelles, Anne et Jean-Philippe se retrouvent, travaillent ensemble chez l’architecte bordelais Jacques Hondelatte, où ils apprennent la rigueur, la précision et intelligence d’esprit. Puis, ils décident de s’associer pour créer l’agence Lacaton et Vassal en 1987, à Bordeaux. En 2000, face à l’ampleur que prennent les projets confiés à l’agence, celle-ci déménage à Paris.

 

Transformation_logement_lacaton_et_vassal
Transformation de 530 logements, bâtiments G, H, I, quartier du Grand Parc – Lacaton & Vassal, Druot, Hutin, 2016

 

Face à une architecture-objet et parfois exubérante, l’agence Lacaton et Vassal s’impose à contre-courant et souhaite une architecture simple, et efficace. Mais cela n’est possible uniquement grâce à un travail colossal dans la conception du projet architectural. Dans leurs réalisations, ils mettent tout particulièrement en avant les qualités spatiales du projet au service de l’usager. Les architectes s’imprègnent d’un contexte, d’un site, qu’ils analysent et dans lequel ils puissent leurs idées pour la conception du projet. Ils aiment également s’inspirer de l’architecture du monde, à travers leurs voyages notamment. Pourtant, l’agence répond principalement à des projets dans l’Hexagone. Elle met un point d’honneur à la notion d’habiter, qui est – après le contexte – le point de départ de leur projet. Penser l’espace de l’intérieur vers l’extérieur, pour passer de l’échelle de l’habitat à celle de l’urbain.

 

_maison_bordeaux_Maison Latapie_lacaton_vassal_architecture_cree _maison_bordeaux_Maison Latapie_lacaton_vassal_architecture_cree

 

L’économie du projet au coeur des préoccupations

Parmi leur premiers projets, on compte la Maison Latapie, à Floirac près de Bordeaux. Elle est la seconde réalisation de l’agence qui se tient à un budget très serré, pour un couple et deux enfants. Sur un plan carré simple, deux plateaux organisent l’espace. Les façades sont modulables, du plus ouvert au plus fermé, et un « module » en bois est disposé à l’intérieur. La serre, à l’est, est un espace de vie baigné de lumière dès le matin. L’utilisation de tôles de polycarbonate ondulées, matériau peu coûteux, devient comme une marque de fabrique pour l’agence. C’est cette économie de projet qui fait connaitre l’agence à plus grand échelle. Mais cependant, l’économie financière ne prendra jamais le dessus sur l’espace, loin d’être un espace standardisé.

 

lacaton_vassal_portrait_credit_lacaton_vassal_architecture_cree

 

Lacaton & Vassal, une agence primée

Depuis ces premières réalisations, le succès de l’agence ne s’est pas arrêté. C’est sans doute leur intérêt pour l’habitant, au delà de l’objet architectural, qui séduit. En 1999, Lacaton et Vassal reçoit le Grand Prix national d’architecture jeune talent , puis le Prix « Innovation, Habitat et Développement durable »  de la Ville de Madrid en 2006. En 2008, la ville de Bordeaux lui décerne le prix d’architecture de la ville de Bordeaux. La même année, le ministère de la Culture et de la Communication lui adresse le Grand Prix national de l’architecture. En 2011, le travail de l’agence est récompensée par le Prix de l’Équerre d’argent.

Anne Vanrapenbusch