Aires Mateus, un centre d’art contemporain à Tours

A l’occasion de l’exposition monographique à Tours au Centre de Création Contemporaine Olivier Debré (CCCOD)* pour la réalisation duquel l’agence a remporté le concours international, les frères Aires Mateus reviennent sur près de 20 ans de travail.

Les architectes lisboètes, Francisco et Manuel Aires Mateus, sont des représentants majeurs de l’architecture portugaise. De nombreux projets depuis le fondement de leur agence en 1988 ont été remarqués et primés, notamment le Musée du Phare Santa Marta à Cascais, le Centre des arts de Sines et la maison de retraite d’Alcacer do Sal au Portugal. Si l’échelle de la résidence familiale leur est cher, leur œuvre, inscrite dans le débat architectural contemporain international, s’étend jusqu’à l’échelle de l’infrastructure urbaine.

 

Centre de Création Contemporaine Olivier Debré à Tours

CCCOD

D’une part, ils nous présentent leur projet du CCCOD amené à être livré fin 2016, soit la reconversion de l’ancienne Ecole des Beaux-Arts construite en 1958 en centre d’art contemporain. Fruit d’un concours international, leur idée a été sélectionnée devant Berger et Berger (France), Nieto Sobejano (Espagne) et Rudy Ricciotti (France) en décembre 2012.

CCCOD

CCCOD

Sur une surface de 3278 m², le jury a été captivé par la prise en compte de ce site hétérogène marqué par la Reconstruction. Ainsi une nouvelle construction côtoie le bâtiment préexistant. Reprenant le plan en équerre, les deux volumes sont isolés l’un de l’autre, appartenant à deux époques différentes.

CCCOD

Ainsi le premier volume reçoit au rez-de-chaussée le plateau de création contemporaine et à l’étage la galerie des abstraits. Tandis que le second, de grande envergure (29 m de long par 11 m de large), renforce la valeur symbolique de la nef centrale en tant qu’édifice public, accueillant l’espace d’exposition. D’un coté, le volume inscrit dans le sol est extraverti, de l’autre le bloc monolithique est intraverti et en lévitation au-dessus d’un vide vitré, à la fois lourd et aérien.

CCCOD

Les deux espaces sont reliés par un corps de lumière, un espace interstitiel visuellement vide, un « lien par l’absence » selon les architectes, accentuant le dialogue contraire entre les volumes. Dans ce bâtiment, les principes phares des architectes sont exposés ; la notion de perception vectrice d’espace est au centre du projet.

Amélie Luquain

 

*Catalogue monographique de l’exposition au Centre de Création Contemporaine Olivier Debré (CCCOD), préface par Elke Mittmann, « L’architecture d’Aires Mateus – un lexique d’espaces », 2015

Visuels du concours : Courtesy Agence Aires Mateus
Photos de chantier : Courtesy CCCOD / Mathieu Dufois

Voir aussi : Aires Mateus, un style architectural atypique et Aires Mateus, exposition