La plus haute tour d’Australie sera signée UNStudio

La plus haute tour d’Australie sera signée UNStudio

Beulah International a annoncé hier que « Green Spine », la proposition soumise par UNStudio avec Cox Architecture, a été désignée comme projet lauréat de son concours pour concevoir Southbank by Beulah, une tour à usage mixte de plus de 2 milliards de dollars située au coeur de Melbourne en Australie.

Dans le cadre de la refonte de Southbank, six des plus célèbres studios d’architecture au monde se sont affrontés pour proposer une vision novatrice de ce quartier de Melbourne : BIG , OMA, UNStudio, MAD ArchitectsMVRDV et Coop Himmelb(l)au.

Ben van Berkel de l‘agence UNStudio a déclaré :  » Nous sommes ravis que notre conception ait été retenue comme proposition gagnante pour ce projet très excitant! Pour que notre proposition soit sélectionnée par Beulah – un développeur aussi tourné vers l’avenir – et des candidatures d’un groupe aussi exceptionnel nos pairs sont un véritable honneur. Dès le départ, nous avons travaillé avec une équipe fantastique de placemakers culturels, de consultants en développement durable , de paysagistes, d’artistes et d’ingénieurs pour réaliser un design totalement intégré. 

La directrice exécutive de Beulah International, Adelene Teh, a quant-à elle ajouté que « Le Green Spine a montré le travail d’une équipe de collaborateurs forte et multidisciplinaire qui constitue une approche audacieuse mais approfondie pour créer un point de repère axé sur le contexte en complément de l’horizon de Melbourne. Dans ses détails, le projet affiche une forte intention d’aménagements publics et privés bien pensés et, au niveau de la rue, la proposition présente des qualités qui transformeront véritablement le domaine public en érodant les limites qui prévalent à Southbank .  »

Caroline Bos:  » Je ne pouvais pas me sentir plus heureux en ce moment. La compétition était incroyablement inspirante. Je voudrais féliciter tous les architectes pour leurs designs fantastiques et Beulah et toutes les parties impliquées dans la course et le jugement de la compétition. Je tiens à vous remercier de tout cœur pour la confiance qui nous a été accordée. Nous attendons avec impatience les prochaines étapes et contribuerons à une meilleure Southbank et plus largement à Melbourne avec notre Green Spine. »

Green Spine – Une ville dans une ville

La proposition conçue par UNStudio pour cette nouvelle tour australienne vise à établir une nouvelle destination pour le quartier de Southbank et la ville de Melbourne. Le projet est intégralement organisé autour d’un Big Detail: une «colonne vertébrale» constituée de plates-formes, de terrasses et de vérandas en réseau vertical. Offrant une vue poreuse sur la ville,  il entretient des liens contextuels avec son environnement urbain, tandis que les résidences, les bureaux et l’hôtel bénéficient d’une lumière naturelle accrue et d’un accès aux espaces extérieurs.

L’orientation de la colonne vertébrale permet en outre une extension du domaine public sur le podium, la continuation des espaces verts sur les tours et facilite l’orientation vers la CDB et le jardin botanique au sommet des tours.

La plus grande des deux tours sera entièrement résidentielle et atteindra une hauteur de 356,2 mètres. Cette tour abritera un jardin accessible au public à son sommet. La tour inférieure s’élevant à 252,2 mètres du sol accueillera un espace hôtelier et commercial.En plus d’être pleinement intégré au réseau existant composé de sites culturels, de divertissement, de loisirs et commerciaux, le design du projet propose un bâtiment à usage mixte avec une variété de programmes et de connectivités, devenant ainsi une ville en soi.

L’épine verte

Ben van Berkel:  » En plus de fournir aux tours une silhouette sculpturale et torsadée, la colonne vertébrale est un élément architectural qui intègre une multitude de fonctions dans un geste fluide . »


La colonne vertébrale prolonge le boulevard Southbank et agit comme un élément fédérateur du bâtiment en ce qui concerne le programme, la culture, le paysage et la durabilité. En plus de divers équipements, tous les programmes sont liés à la colonne vertébrale.

Podium à usage mixte

La proposition de l’agence était motivée par les concepts de convivialité, de propriété conjointe et de libre accès pour les résidents locaux et la communauté au sens large. L’équipe a donc pensé cet espace non seulement pour être accessible et adapté aux utilisateurs du bâtiment, mais également pour les personnes – et les visiteurs – de Melbourne. À cette fin, le podium et son parc public sur le toit sont réservés au public. Sur le podium se trouvent une place de marché, des espaces de vente au détail et de divertissement et un centre d’expérience @BMW.

L’entrée du marché est un espace ouvert perméable invitant les visiteurs et les résidents. Les espaces de vente au détail ont leur propre accès unique aux balcons et aux terrasses, ce qui permet aux acheteurs de s’impliquer dans un environnement différent de celui des centres commerciaux ou des rues typiques.

La connexion entre le niveau du sol se fait par des escaliers et des plates-formes, conduisant les visiteurs le long du programme de vente au détail et de divertissement et se fondant finalement dans le jardin public au sommet du podium.

Ritz & Ghougassian : ambiance terracotta pour le design intérieur du café Bentwood

Bentwood est situé dans l’ancien showroom Thonet au 237 Napier Street, dans la banlieue de Fitzroy, une zone de Melbourne bien connue pour sa sélection éclectique de restaurants et de bars. Imaginé par l’agence australienne Ritz & Ghougassian, le projet rend hommage au patrimoine industriel brutaliste de Fitzroy à travers l’utilisation d’un revêtement mural en acier et d’un plafond dans des teintes terracotta. La façade usée du café, recouverte de briques rouges, marque le point de référence pour la conception du design intérieur du lieu.

© Tom Blachford

Au cours du siècle dernier, le bâtiment avait tout d’abord accueilli les fabricants de meubles en bois CF Rojo & Sons, avant de devenir un showroom de la marque allemande Thonet pour finalement être transformé en un café unique.

© Tom Blachford

Les architectes ont ainsi décidé d’intégrer la palette de couleurs et de matériaux de l’extérieur du bâtiment dans le décor de ses espaces intérieurs.

© Tom Blachford
© Tom Blachford

« Il ne restait pas grand-chose d’autre que la façade en brique rouge d’origine, mais je pense que l’essentiel de son passé est toujours là« , déclare Jean-Paul Ghougassian.

© Tom Blachford

L’un des murs du café a été recouvert de panneaux d’acier roux, dont certains sont perforés pour apercevoir la cuisine. D’autres plaques d’acier toujours dans les mêmes teintes ont ensuite été utilisées pour former un plafond en treillis, destinées à créer «des poches de lumière et d’ombre, de volume et d’intimité».

© Tom Blachford

Pour obtenir ce plafond tout en légèreté Ghougassian explique le processus laborieux de cet élément principal du projet.  «Une combinaison de prototypage et de travail en étroite collaboration avec les ingénieurs et notre entrepreneur pour créer un plafond sans effort, apparemment flottant».

© Tom Blachford

Alors que la plupart des murs de briques ont été laissés dans leur état original, quelques colonnes en béton au diamètre assez imposant ont été insérées comme un subtil clin d’œil visuel au patrimoine industriel de Fitzroy.

© Tom Blachford

Des chaises, des tables et des étagères en bois massif apparaissent également dans tout le café en référence aux anciens occupants du bâtiment. Des coussins en cuir couleur argile ont été utilisés pour habiller les banquettes.

Diller Scofidio + Renfro et Woods Bagot remportent le concours Star-Studded pour le musée d’art contemporain d’Adélaïde

Arts South Australia – agence du gouvernement de l’État chargée de soutenir le travail des artistes sud-australiens, la promotion nationale et internationale de l’art sud-australien et le soin apporté aux collections de l’État et aux bâtiments et biens qui les abritent – et les organisateurs de la compétition Malcolm Reading Consultants ont annoncé que l’équipe dirigée par Diller Scofidio + Renfro en collaboration avec l’agence locale Woods Bagot a remporté le concours international de design pour imaginer le futur centre d’art contemporain d’Adelaïde en Australie, situé sur les terres traditionnelles du peuple Kaurna. 

Le concept de l’équipe gagnante se définit par la création d’un nouveau lieu dynamique composée d’une galerie habilement organisée, d’un laboratoire de performance, d’un spectaculaire «Super Lobby», de galeries aériennes flottantes au dernier étage et d’un jardin suspendu sur le toit. Le jardin s’inscrit comme un paysage sud-australien pré-colonisé implanté à la cime du projet, reliant l’idée de l’histoire écologique et culturelle contemporaine à Kaurna.

Le bâtiment a été décrit par l’équipe comme une douce balise charismatique sur North Terrace qui refléterait le ciel le jour et, la nuit, rayonnerait de galeries – permettant aux visiteurs d’apercevoir la collection d’art lorsqu’ils passeraient le bâtiment en dehors des heures d’ouverture officielles et, dans ce sens, «rendre l’art à la ville».

Le jury international de neuf membres, présidé par Michael Lynch AO CBE, a trouvé que le design conceptuel était en accord avec Adélaïde et sa célèbre culture de festival, promettant de créer un spectacle et d’attirer de nouveaux publics avec des espaces dynamiques et polyvalents.

La décision fait suite à une recherche globale de sept mois pour concevoir une nouvelle destination culturelle sur une partie de l’ancien site Royal Adelaide Hospital (oRAH). Le concours a attiré des soumissions de 107 équipes composées d’environ 525 entreprises individuelles des cinq continents.

La nouvelle galerie et le parc public de sculptures sont considérés comme l’une des plus importantes initiatives artistiques de l’Australie au cours du XXIe siècle. Ils constituent un point focal national pour l’art et les cultures des aborigènes et des insulaires du détroit de Torres.

« Le concept de l’équipe gagnante répond à cette opportunité unique de construire un bâtiment emblématique au cœur de la ville, en bordure du Jardin Botanique. Dans une ville célèbre pour ses festivals, le design crée un nouveau lieu qui embrasse l’art sous toutes ses formes et qui attire un large public, local et international. La conception met en avant les collections exceptionnelles de l’Australie du Sud et profite de l’élan des succès récents de l’Art Gallery of South Australia pour célébrer l’art et la culture des aborigènes et des insulaires du détroit de Torres. Le jury a été impressionné par la compréhension assurée de l’équipe gagnante quant à l’avenir de l’art, de la performance et de la programmation du XXIe siècle, ainsi que par son flair pour la création de lieux. L’équipe gagnante a eu un aperçu inspiré de concevoir le bâtiment en descendant le long de la topographie du site et de créer ainsi une véritable connexion au site et au pays, respectueux du peuple Kaurna et en intégrant le jardin botanique dans le design. » a déclaré Michael Lynch.

« La compétition était centrée sur la guérison du domaine civique d’Adélaïde: l’ancien hôpital a créé une déconnexion physique entre le boulevard culturel et les jardins botaniques – quel meilleur moyen de connecter les deux qu’en utilisant l’art ? Le système gagnant (…) a le potentiel de parler aux nouvelles générations qui développent leur propre identité culturelle, et offre un nouveau centre d’intérêt pour la ville, ce dont elle a grandement besoin alors qu’Adélaïde continue de grandir et de s’épanouir. » a ajouté Malcolm Reading, directeur de la compétition.