Florian Marquet imagine des espaces de vie modulaires, mobiles et autonomes

Florian Marquet imagine des espaces de vie modulaires, mobiles et autonomes

Florian Marquet, architecte basé à Shanghai, vient de publier une proposition conceptuelle repensant totalement la vie urbaine à travers la mise en oeuvre d’espaces de vie modulaires, mobiles et autonomes.

Intitulé «l’organisation», son projet vise à reconsidérer le marché immobilier en suggérant une nouvelle façon d’habiter grâce à un modèle adapté à la vie urbaine d’aujourd’hui et aux différentes tranches d’âges. Florian Marquet ambitionne de créer des espaces de vie pour les générations futures qui se substituent aux maisons traditionnelles, permettant ainsi l’émergence de nouveaux concepts de logements résidentiels.

Ce système modulaire répondrait aux divers besoins de ses utilisateurs avec une gamme de programmes proposant entre autres : un espace de travail flexible, une chambre, une cuisine ou bien encore un espace pour cultiver un potager. Chaque unité pourrait être commandée par l’intermédiaire d’une application et ainsi faciliter sa fabrication.

Les modules pourraient être facilement assemblés entre eux mais également personnalisés selon les goûts et les besoins de chacun.

Les espaces de vie communautaire pourraient être totalement mobiles et autonomes tout en assurant un certain confort aux occupants. En se déplaçant librement, les unités modulaires donneraient aux citadins «la possibilité de vivre dynamiquement dans une ville». Chaque module individuel servirait de système de partage reliant les occupants au tissu urbain grâce à leur flexibilité.

Par ailleurs, Florian Marquet envisage que ces capsules urbaines puissent être partagées et recyclables. En effet, le projet contiendrait des dosettes écoénergétiques autosuffisantes. Enfin, les unités se présentent en différentes tailles en fonction des besoins de l’utilisateur.