Immeuble LESS par Vincent Parreira

L’Atelier d’Architecture Vincent Parreira a récemment livré un équipement sportif et 69 logements à proximité des quais de Valmy (Paris 10e). Entre densification et diversification programmatique, l’opération se distingue de prime abord par ses boîtes encastrées en façade. Visite en images d’après le reportage photos de Luc Boegly.

 

LESS AAVP Parreira canal saint martin

Prenant position le long du passage Delessert et tenant l’angle de la rue Pierre Dupont –à deux pas du canal Saint-Martin, ancienne desserte industrielle devenue lieu de promenade – s’élève une opération mixte comprenant un équipement sportif et 69 logements sociaux par l’Atelier d’Architecture Vincent Parreira. Celle-ci entend croiser l’échelle industrielle, encore présente au travers de quelques bâtiments d’envergure, à l’image de la cité Clémentel, avec l’échelle intime du logement.

LESS AAVP Parreira canal saint martin

Implanté sur la dernière parcelle libre du quartier, un bucolique terrain vague, l’immeuble vient densifier les lieux tout en diversifiant les activités, la mixité programmatique étant une obligation inscrite au PLU. Les 69 logements, identifiés en façade par le motif des loggias, reposent sur la toiture du gymnase : une série de portiques franchissant plus de 20 m de portée, dont les poutres forment des refends au premier niveau et déterminent la trame des voiles porteurs supérieurs.

LESS AAVP Parreira canal saint martin

Une longue coursive métallique surplombe un jardin conçu par l’atelier Roberta en cœur d’îlot, dessinant un paysage en soi. Écartée de 5 m de la façade arrière, elle autorise des accès individualisés aux logements tous traversant. Chacun est doté d’une loggia encadrée de mélèze, la boite permettant la lecture des logements depuis la rue et les différentes profondeurs assurant l’intimité vis à vis des voisins. A R+1, une terrasse paysagère commune est posée sur le socle du gymnase, face au cœur d’îlot. Sur rue, l’équipement public est habillé d’une résille métallique qui filtre la lumière, pour ne pas gêner la pratique sportive dans le gymnase et la salle de danse et tamiser l’exposition des sportifs du regard des passants. A contrario, l’escalier qui descend au gymnase semi-enterré multiplie les transparences tous azimut. Ainsi, l’opération ménage des zones intimistes tout en multipliant des transparences et des porosités visuelles, au risque que tout un chacun ne soit pas isolé de la vue de l’autre. Rue, ville, passant, cœur d’îlot, voisin, tout se voile et se dévoile tour à tour au gré des déplacements.

Amélie Luquain

 

LESS AAVP Parreira canal saint martin

LESS AAVP Parreira canal saint martin

LESS AAVP Parreira canal saint martin

LESS AAVP Parreira canal saint martin

LESS AAVP Parreira canal saint martinLESS AAVP Parreira canal saint martin  [masterslider id= »55″]

 

Lieu : 4-14 passage Delessert / 10-12 rue Pierre-Dupont 75010 Paris. Programme : construction d’un ensemble de 69 logements sociaux et d’un gymnase (1 442 m2). Maîtrise d’ouvrage : ICF La Sablière. Assistance à maîtrise d’ouvrage sites et sols pollués : Letourneur Conseil. Maîtrise d’oeuvre : AAVP Architecture – Vincent Parreira (architecte mandataire). Bureaux d’études : Économie du bâtiment : Bureau Michel Forgue. Bureau d’ingénierie des structures : EVP. Bet fluides & SSI : Louis Choulet. Bet hqe : Oasiis. Bet acoustique : Altia. Paysagiste : Atelier Roberta. Coûts travaux bâtiment : 14,87 M€ HT. Surface de plancher : 6 445 m2. Superficie terrain : 2 135 m2. Certifications : Cerqual (logements), Certivea (gymnase), Plan Climat Ville de Paris

Calendrier : Concours en janvier 2010. Début de chantier en janvier 2014. Livré en avril 2016

 

Courtesy AAVP / Luc Boegly

PARC au boulodrome Marcel-Cachin

Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, conçu par l’agence PARC Architectes, protège de son auvent les boulistes de Saint-Ouen (93).

 

PARC, une jeune agence prometteuse

PARC, une jeune agence prometteuse

L’agence PARC Architectes, fondée par Brice Chapon et Emeric Lambert en 2009, est très rapidement reconnue pour son travail. Dès 2012, elle est désignée lauréate des Albums des Jeunes Architectes et Paysagistes (AJAP) et figure au palmarès des « 40 under 40 » en 2014. Dans chacun de leur projet, les architectes travaillent sur l’adéquation entre la structure en tant que dispositif constructif et spatial, l’activité comme la mise en mouvement du programme, et l’atmosphère lumineux, sonore ou tactile. En 2013, l’agence livre son premier équipement public, l’Auditorium de Bondy et le conservatoire d’enseignement du chant choral sous maîtrise Radio France, largement primé en 2014.

 

Tel Janus, un équipement à deux visages

PARC Architectes a livré le club-house du boulodrome Marcel-Cachin pour la ville de Saint-Ouen

Cette année, en janvier 2015, PARC Architectes a livré le club-house du boulodrome Marcel-Cachin pour la ville de Saint-Ouen. D’une surface de 85 m², l’équipement rectangulaire, construit en bois, se pose délicatement le long de la rue et face au boulodrome. Abritant deux salles polyvalentes (bar, réunion) et des sanitaires, il offre aussi des espaces extérieurs couverts. Le bâtiment se distingue notamment par ses deux visages opposés.

le boulodrome avant
Avant
le boulodrome après
Après

 

bardage à claire-voie
Claire-voie

Sur rue, le club-house réinterprète la figure de la clôture largement présente dans l’environnement suburbain alentour. Conçu comme une palissade plissée, le bardage à claire-voie lui donne du relief et offre une porosité visuelle à cette apparente façade aveugle. La géométrie à plans pliés de la façade se retourne en toiture et dessine une silhouette de toits à double pente.

Géométrie à plans pliés de la façade sur rue
Géométrie à plans pliés de la façade sur rue

 

L'auvent abrite une ligne de bancs collectifs.
Bancs

Face aux terrains de pétanque, la toiture s’avance généreusement en un auvent horizontal orienté vers l’aire de jeu. Ce débord abrite une ligne de bancs collectifs qui soulignent la morphologie orthogonale du bâtiment. Les boulistes peuvent s’y reposer et y commenter les parties dans une atmosphère climatique optimale, tant en été qu’en hiver. En sous face, l’éclairage permet de prolonger les parties une fois le soir venu.

L'auvent abrite une ligne de bancs collectifs.
L’auvent abrite une ligne de bancs collectifs.
L’éclairage permet de prolonger les parties de pétanque le soir
L’éclairage permet de prolonger les parties de pétanque une fois le soir venu

 

 Les intérieurs sont laissés bruts
Intérieurs bruts

L’équipement est conçu comme une structure légère car il est posé sur un sol de faible portance, remblai d’une ancienne décharge. Il est entièrement conçu en bois préfabriqué, permettant de minimiser le coût, l’empreinte écologique du projet, et d’optimiser les délais du chantier (4 mois). Les intérieurs, eux, sont laissés bruts. Les bancs, les portes et les volets se fondent dans les lignes du bardage, réalisés dans le même bois.

 

Les bancs, les portes et les volets se fondent dans les lignes du bardage.
Les bancs, les portes et les volets se fondent dans les lignes du bardage.

 

Cet été, fuyant le soleil brûlant de Saint-Ouen, les boulistes pourront se réfugier au club-house pour siroter un soda et commenter les parties en cours à l’ombre de son auvent.

Courtesy PARC / Thomas Lang