Planar House, une résidence brésilienne à la toiture végétale monumentale par Studio MK27

Cette résidence minimaliste de Porto Feliz, commune brésilienne située à l’extérieur de São Paulo, réalisée par Studio MK27offre à ses résidents une variété d’espaces fermés et ouverts sous un imposant toit en béton végétalisé. Achevée en Février 2018, la résidence longitudinale est appelée Planar House en raison de la surface expansive qui définit le toit.

© Fernando Guerra

En se référant au toit comme la cinquième façade du bâtiment, les architectes ont également soigneusement intégré les panneaux solaires et les puits de lumière dans cette canopée.

© Fernando Guerra

« Planar House est un exercice radical dans l’horizontalité, un aspect couramment exploré dans les projets du studio« , déclare Marcio Kogan, fondateur de Studio MK27.

© Fernando Guerra

Dans certaines régions, la dalle épaisse repose directement sur une grille de colonnes cruciformes, tandis que dans d’autres, elle repose sur des murs porteurs. Cependant, il n’y a pas de poutres de soutien visibles dans toute la maison.

© Fernando Guerra

« Structurellement, la dalle est une plate-forme rigide qui n’est pas supportée par des poutres mais directement par les piliers, qui sont répartis de façon modulaire selon trois axes. Les piliers métalliques en forme de croix sont un hommage aux élégantes proportions de l’architecture miesienne. » 

© Fernando Guerra

Sous le toit se trouvent deux boîtes programmatiques: la première contient des zones de service, une salle de sport, une télévision et des salles de jeux, tandis que la seconde abrite cinq chambres en suite.

© Fernando Guerra

« Ce type d’insertion sur l’intrigue a exigé le soin et l’attention avec la conception du toit, qui est la cinquième façade du bâtiment« , explique l’architecte.

L’entrée principale se trouve au nord de la maison, sur le côté étroit du long plan rectangulaire. Une ouverture dans une courbe, faite de briques espacées, mène à un jardin d’entrée.

© Fernando Guerra

À l’intérieur, deux volumes constituent les espaces programmés de la résidence de 1 000m2. Les deux sont orientés nord-sud et sont parallèles les uns aux autres.

Le premier contient des espaces de service tels qu’une salle de jeux pour les enfants, la cuisine et un gymnase à domicile. L’autre est constitué de cinq suites, disposées en une seule rangée face au paysage en pente.

« Les salles de séjour sont situées aux extrémités et peuvent être complètement ouvertes ou fermées par des portes coulissantes en verre, transformant toute la maison en terrasse ».

© Fernando Guerra

Un mur de briques, parfois concave et parfois convexe, serpente à travers le bâtiment et contraste avec la disposition orthogonale du reste de la résidence.

© Fernando Guerra

« Entourant la distribution formelle rigide, il y a un mur vertical sinueux fait de briques disposées en pleins et vides. Paradoxalement, il définit les différentes relations entre les espaces internes et externes. »

À l’extrémité sud de la résidence, quelques marches mènent du salon à la piscine. Les intérieurs disposent d’une palette de matériaux limitée comprenant du bois et du béton.