Renzo Piano propose de concevoir un nouveau pont pour Gênes à titre gracieux

Renzo Piano propose de concevoir un nouveau pont pour Gênes à titre gracieux

Le 14 Août dernier, l’italie connaissait un évènement tragique avec l’effondrement du pont Morandi entrainant avec lui la mort de 43 personnes et une vive émotion dans le monde entier. Originaire de Gênes, l’architecte italien Renzo Piano âgé de 80 ans, vient d’offrir ses services pour dessiner gratuitement un nouveau pont après discussion avec le gouverneur de Ligurie, Giovanni Toti. Connu pour ses bâtiments aussi célèbres que lui tels que le centre Pompidou, la Cité internationale de Lyon, la tour The Shard à Londres, et détenteur d’un  Pritzker Prize, Renzo Piano n’en oublie pas pour autant sa ville natale.

 

renzo piano

« Mon engagement est d’abord moral, pour m’assurer que le nouveau pont aura les traits de Gênes, de nos qualités et un peu de notre parcimonieJe n’arrive pas à penser à autre chose que ce pont en ce moment. » explique Renzo Piano.

« Renzo Piano a proposé, en tant que Gênois talentueux, d’offrir ce projet de nouveau pont comme cadeau à la ville. Nous avons accepté cette aide avec joie et il a déjà présenté plusieurs propositions. » a ainsi déclaré Giovanni Toti après leur entretien.

Bouleversés par la chute du pont Morandi, Renzo Piano et son équipe se sont mis rapidement au travail pour concevoir un nouveau pont à la structure plus solide et plus adaptée. La maquette issue de cette recherche bénévole, a été présentée mardi 27 Août au gouverneur. Si Renzo Piano offre gracieusement la conception du pont, c’est Autostrade per Italia, qui financera sa réalisation. Le pont imaginé par Renzo Piano, qui a immédiatement été accepté, ressemblera à la ville et ses habitants, un pont qui ne défigure pas l’environnement, un pont qui n’oublie pas la tragédie, un pont comme une porte qui accueille les visiteurs de Gênes, une pont vivant qui s’élance vers d’autres cieux.

Ce nouveau pont sera à la fois un mémorial et une incarnation d’un « moment positif d’unité et de coopération« .

« Une chose est sûre, ce doit être beau – pas dans le sens des cosmétiques mais dans la transmission d’un message de vérité et de fierté« , affirme Renzo Piano.

« Ce doit être un endroit où les gens peuvent reconnaître la tragédie d’une manière ou d’une autre, tout en offrant une excellente entrée dans la ville. Tout cela doit être fait sans aucun signe de rhétorique – ce serait le pire piège. Mais je pense que nous resterons [à partir de cela] et au lieu de cela, essayez d’exprimer une vraie fierté et des valeurs. C’est ce que mérite Gênes.  »

Selon lui il était impératif de reconstruire le pont, qui était une partie essentielle de l’autoroute A10 , non seulement parce qu’il rétablirait une infrastructure majeure en Italie, mais qu’il constituerait un point de repère pour l’espoir.

« Un pont est un symbole et ne devrait jamais tomber, car quand un pont tombe, les murs montent. Donc, ce n’est pas seulement physique mais métaphorique – les murs sont mauvais, nous ne devons pas construire des murs, mais des ponts. »

« J’ai déjà dit que je serais heureux [d’être impliqué] parce que c’est ma mission. Je suis également sénateur à vie et c’est donc l’une de mes responsabilités de répondre à une telle catastrophe« , a déclaré Piano, qui a été nommé membre du Sénat de la République au Parlement italien en 2013.

« Morandi était un grand ingénieur à coup sûr et il a fait quelque chose d’audacieux, d’intelligent et de courageux mais, bien sûr, très fragile« , a déclaré Piano.

« Fragile dans le sens d’une beauté fragile – ce n’est pas une critique. Le pont a exigé une très grande attention au cours de sa vie. »

 

UNStudio remporte la compétition pour le nouveau pont de Budapest

UNStudio remporte la compétition pour le nouveau pont de Budapest

En 2017, le gouvernement municipal de Budapest a annoncé un concours international de conception architecturale pour imaginer le design d’un nouveau pont sur le Danube, dans la zone sud post-industrielle de Budapest. La nouvelle route, tram, piéton et passage à vélo est jugée nécessaire pour réduire la congestion routière et accélérer le développement des anciennes zones industrielles au sud du centre-ville. Le concept proposé par UNStudio avec Buro Happold Engineering a été désigné lauréat de cette compétition.

Le nouveau pont de Budapest: en équilibre

Le nouveau pont de Budapest: en équilibre

Conçu comme une porte d’entrée entre Ujbuda et Csepel, le concept d’UNStudio pour le nouveau pont de Budapest met en place un nouveau pont historique dans le paysage de Budapest qui est à la fois contemporain dans la conception et innovateur dans la forme structurale. Le design relie directement le pont à l’ADN urbain de son emplacement, son développement futur et son paysage naissant.
Grâce à une étude attentive du contexte et des proportions, à l’optimisation structurelle, à l’adaptation aux contraintes existantes et à la vision future de Budapest, le pont est conçu pour une expérience urbaine, qui non seulement permet le transport durable entre Ujbuda et Csepel, mais qui s’inscrit aussi comme une passerelle vers la ville.

Echelle urbaine

Échelle urbaine

L’étude d’UNStudio a inclus le paysage, l’urbanisme et la vision d’avenir de Budapest avec un passage à niveau de 500m accueillant des voitures, des tramways, des piétons et des cyclistes.

«D’un point de vue urbanistique, c’est l’entrée la plus réfléchie: le pont serait à la fois un symbole architectural et un paysage urbain, mais en même temps une structure de pont traditionnelle et fonctionnelle qui n’empiète pas sur son environnement. L’éclairage des portails et des jetées permet une vue élégante du soir, digne d’un pont de Budapest. Avec sa structure de pont […], ce pont est statiquement l’une des propositions les mieux conçues […] Aucune structure de passage supérieur n’est utilisée -rampe, ce qui lui permet de se connecter au réseau routier au niveau de la rue Budafoki, ce qui rend la zone autour de l’échangeur de Budafoki beaucoup plus humaine, utilisable et urbaine […] Ceci est exactement le type de solution nécessaire pour soutenir le développement du sous-centre de la ville, et d’étendre le centre de Budapest vers le sud. « , explique le jury.

La proposition vise à amplifier le développement futur de Budapest sur le côté sud de la ville. Des typologies structurelles multiples ont été testées dans le paysage et une configuration appropriée a finalement été sélectionnée, soulignant le caractère de l’emplacement et ses développements futurs.

Selon Ben van Berkel,  « Il était essentiel que le pont soit en harmonie avec Budapest – qui doit beaucoup de sa configuration au paysage environnant – et sa vision future.Il était également important que le pont permette une vue dégagée sous et au-dessus du pont Nous voulions qu’il fonctionne comme une passerelle claire vers la ville, comme un geste de main invitant. »

Un pont à haubans avec une travée principale de 220m offre des vues dégagées à plusieurs niveaux depuis et vers le pont créant un nouveau repère urbain qui souligne le développement du sud de Budapest.

Les pylônes sont fabriqués à partir d’acier et recouverts de peinture blanche à reflet conférant au pont une apparence en constante évolution, grâce à sa capacité à capter les teintes et les tons de l’environnement. Les dernières technologies et matériaux ont été utilisés afin d’améliorer le processus de conception, le coût en capital et le coût total du pont.

Architecte: UNStudio (Ben van Berkel avec Kristoph Nowak et Leon Hansmann, Jay Tsai)
Ingénierie: Buro Happold (Davood Liaghat, Edmund Matters, Anthony Holder, Laura Phillips)
Client: KKBK Kiemelt Kormányzati Beruházások Központja Non lucratif Zrt.
(KKBK Centre des investissements clés du gouvernement à but non lucratif Plc.)
Rendus 3D : VA Render