La gamme de céramique Built chez CAESAR version XXL

La gamme de céramique Built chez CAESAR version XXL

La céramique n’est pas discipline olympique, mais chaque nouvelle édition du CERSAIE, salon phare de l’industrie italienne du carrelage se déroulant chaque fin septembre à Bologne, est l’occasion de battre de nouveaux records et repousser les limites du matériau. Limite de taille, d’abord, avec l’extension des produits de grandes dimensions – jusqu’à 2,60 m voire 3,00 m chez certains fabricants, pour des largeurs d’un mètre – apparus voilà plusieurs années, mais qui se banalisent et deviennent disponibles dans un nombre de gammes toujours croissante. Le frein au développement des produits se trouve désormais plutôt du côté des poseurs, peu enclins en France à utiliser ce type de produits qu’ils estiment trop fragiles – à tort selon les fabricants – ou trop complexes à poser, et chez les prescripteurs, qui n’ont pas encore pris toute la mesure des possibilités offertes par ces produits XXL._ON

Retrouvez notre dossier céramique – 50 nuances de grès et au-delà au Cersaie 2017 – dans le numéro 384 d’Architectures CREE

La gamme de céramique Built chez CAESAR

Grès cérame imitant plusieurs aspects du béton brut : lisse, avec les imperfections de décoffrage ou prenant un aspect 3D au moyen d’un motif complètement plat, ces différentes variantes visant à s’accorder à des ambiances modernes et métropolitaines tout en restant minimaliste. Nombre d’atouts grâce auxquels le fabricant espère séduire en priorité les architectes, d’autant que certaines références de la gamme sont proposées en très grand format de 1,60 mètre de large par 3,20 mètres de hauteur, ou en grande épaisseur pour les emplois en terrasse sur plot.

Formats (cm) : 160×160 et 160×320 (ép. 6 mm); 119,5×119,5 – 60×120 – 60×60 – 30×60 (ép. 9 mm); 7,5×30 (ép. 8,5 mm); 75×75 (ép. 20 mm); certaines références ne sont disponibles que sur une partie du nuancier de la gamme

La céramique Autore de chez Caesar imite le Terrazzo

La céramique Autore de chez Caesar imite le Terrazzo

Les industriels de la céramique ont beaucoup communiqué sur l’adaptation de leur ligne de production aux exigences environnementales, avec la réduction de leur consommation énergétique qui était leur talon d’Achille. L’utilisation de céramique en substitution à des ressources minérales naturelles se raréfiant serait peut-être un autre argument en faveur de la durabilité des céramiques. Au rayon imitation, la tendance pour les prochaines années s’appellera Terrazzo, si l’on en croit le nombre de produits visibles sur les stands de différents fabricants leaders du marché._ON

Retrouvez notre dossier céramique – 50 nuances de grès et au-delà au Cersaie 2017 – dans le numéro 384 d’Architectures CREE

La céramique Autore chez CAESAR

La gamme Autore du fabricant Caesar porpose de transposer en grès cérame du terrazzo vénitien. Ce carreau disponible en grand format 120×120 comme en mosaïque 5,7 x 5,7 cm est disponible en finition normale ou en finition polie, qui renvoie la lumière et fait ressortir son motif et ses effets quartz. Proposé en 6 couleurs (Trevi, Rimini, Taormina, Giudecca, Rivoli, Navigli) et en trois épaisseurs, dont une épaisseur majorée à 20 mm permettant de l’employer en revêtement de terrasse. Il est adapté aux contraintes des espaces de logement ou de commerce.

Format (cm) : 120×120 (ép. 9 mm); 60×60 – 30×30 – 6×60 – 6×6 (ép. 10 mm); 60×60 (ép. 20 mm)

Il se marie très bien avec des carreaux décorés comme la gamme Capri aux motifs géométrique noir et blanc, en dimension 30 x 30 cm ; la gamme Monreale, dont les motifs colorés sont inspirés des plus beaux palais, déjà usé par le temps, en dimension 20 x20 cm ; la gamme Procida, aux fines lignes labyrinthiques, en dimension 30 x 30 cm.

La céramique Piano chez MUTINA conçu par les Bouroullec

La céramique Piano chez MUTINA conçu par les Bouroullec

Un dernier aspect intéressant visible sur le CERSAIE est le jeu sur la modularité des pièces de céramique, la façon de recomposer des motifs par l’assemblage de pièces rectangulaire ou non, une piste prometteuse pour le futur. On pourrait se demander comment, année après année, les fabricants par- viennent à renouveler un produit plat et parallélépipédique. Les industriels ne souffrent visiblement pas de l’angoisse de la dalle blanche, raison pour laquelle l’Italie reste le premier producteur mondial de céramique dans un contexte où la concurrence s’accroît. La qualité, l’élargissement des gammes restent le meilleur vecteur de vente dans des marchés mondiaux, et séduit en Allemagne ou en France, deux pays qui se disputent la place de premier importateur de produits céramiques italiens, loin devant tous les autres marchés russes, asiatiques ou américains._ON

Retrouvez notre dossier céramique – 50 nuances de grès et au-delà au Cersaie 2017 – dans le numéro 384 d’Architectures CREE

La gamme de céramique Piano chez MUTINA

Conçue par Ronan et Erwan Bouroullec, cette collection de grès cérame se compose de deux carreaux rectangulaires de format 10×30 cm et 7,5×30 cm livrés par lot comportant six teintes différentes. L’agencement libre des différents carreaux permet de composer une surface unique. Conditionné en boîte couvrant une surface de 1 m2 environ. Teinte : Blanc, Blanc Rose, Bleu Vert, Gris Blanc, Gris Vert, Gris Bleu. Ep. 20mm. Convient aux revêtements de sol et aux revêtements muraux.

Stone talk : une céramique d’aspect pierre

Stone talk : une céramique d’aspect pierre

Combinée aux progrès dimensionnels et à l’abaissement des épaisseurs, l’imitation en céramique ouvre des perspectives d’utilisation nouvelles : obtention d’un aspect pierre en revêtement mural avec des contraintes de poids et de structure limitée, utilisation en remplacement des matériaux originaux qui ne seraient pas adaptés aux contraintes d’usage, à l’instar du bois dans les pièces humides et, pour les imitations marbres, économie de prix par rapport à l’original. Les industriels de la céramique ont beaucoup communiqué sur l’adaptation de leur ligne de production aux exigences environnementales, avec la réduction de leur consommation énergétique qui était leur talon d’Achille. L’utilisation de céramique en substitution à des ressources minérales naturelles se raréfiant serait peut-être un autre argument en faveur de la durabilité des céramiques._ON

Retrouvez notre dossier céramique – 50 nuances de grès et au-delà au Cersaie 2017 – dans le numéro 384 d’Architectures CREE

ERGON : Stone talk  

Imitation de cinq références de pierre allant des tons froids (noir) aux tons chauds (ocre) en passant le beige et le crème, la collection de carreau de céramique Stone Talk de chez Ergon se décline en trois aspects allant du minimal au très structuré. Dans la référence « rullata », la surface du carreau est striée de sillons lui donnant l’aspect d’une pierre travaillée, dans une rusticité très sophistiquée. Disponible en grand format dans des épaisseurs autorisant la pose murale comme la pose en terrasse, avec de nombreuses pièces de finition et points particuliers.

Lustri Veneziani : une gamme de céramique émaillée en partie

Lustri Veneziani : une gamme de céramique émaillée en partie

Imperceptible sur les photographies, la dimension tactile prend une importance dans la céramique contemporaine. Outre l’aspect, c’est aussi le toucher qui est reproduit, avec des différences tactiles perceptibles selon que l’on met le doigt sur la reproduction du gravier ou du mortier qui le lie. Suite logique de cette invitation à toucher, le jeu sur les reliefs introduit une troisième dimension dans un produit que l’on croirait condamné à l’éternelle platitude. Le passage à la 3D se fait tout en subtilité, avec des reliefs parcimonieux ou par l’illusion d’optique, pour tous les produits d’intérieur._ON

Retrouvez notre dossier céramique – 50 nuances de grès et au-delà au Cersaie 2017 – dans le numéro 384 d’Architectures CREE

 

INDUSTRIE COTTO POSSAGNO : Lustri Veneziani Variety

La collection Lustri Veneziani se distingue par l’application artisanale d’émail sur des carreaux d’argile très pure. Dans cette variante, la finition n’est réalisée que sur une partie du carreau, laissant réapparaitre le support brut qui se trouve alors confronté aux surfaces chromées, cristallines et irrégulières produites par les émaux obtenus en deuxième ou troisième cuisson. La fabrication du produit restant pour une bonne part artisanale, des teintes peuvent être réalisées à la demande. Pensé pour la pose murale dans les salles de bain, spa, living, etc. Dimension : environ 15×15 cm

Tele di marmo : la céramique imite le marbre

Tele di marmo : la céramique imite le marbre

L’aspect est un domaine dans lequel la céramique ignore les limites. L’adoption de méthodes d’impression numérique en progrès constant fait passer le « rotocolor » – technique limitée en terme de trame, car s’appuyant sur des supports d’impression prenant la forme de rouleaux – pour une technologie préhistorique. Dans la chaîne industrielle de la céramique, il faut désormais compter avec ces sociétés scannant toutes les surfaces possibles pour arriver à des dalles céramiques imitant à la perfection un très large spectre de matériaux. Le marbre, d’abord, avec les noirs et les blancs vedettes de Calacatta, les aciers Corten, le cuivre, le ciment et le bois sous toutes ses formes – peint, huilé, vieilli – le papier peint… finalement, comme nous avons pu le remarquer ces dernières années, le plus difficile devient presque de trouver une céramique… ressemblant à du carrelage._ON

Retrouvez notre dossier céramique – 50 nuances de grès et au-delà au Cersaie 2017 – dans le numéro 384 d’Architectures CREE

 

Tele di marmo chez EMILCERAMICA

La gamme Tele di marmo chez Emilceramica propose des imitations marbre grandes dimensions, disponibles sous deux formes : surface pierre unie, et dalles où le matériau semble avoir été brisé en morceaux pour être rassemblé dans une nouvelle composition : dè de marbre, « moellon », etc. Disponible dans une multitude de format du 30×60 au 120×120 mm pour les pièces principale, et plus encore pour toutes les pièces d’accessoire (baguette de 4×120 mm, nez de marche, etc.)

Be-square : les carreaux carrés déco de chez Emilceramica

Be-square : les carreaux carrés déco de chez Emilceramica

Les cinquante nuances de grès se déclinent principalement du blanc au gris, en passant par le crème, le beige et le marron, teintes passe-partout utilisables dans un maximum de programmes possibles. Ultime limite que tente de franchir le carrelage, celle du temps, avec des motifs renvoyant au bon vieux temps d’avant, et aux carreaux de ciment colorés, une référence récurrente de stand en stand, tandis que l’utilisation de motifs plus intemporels, détachés de toute connotation rétro, ne se rencontre que plus rarement._ON

be_square_grey_emil_ceramica

Retrouvez notre dossier céramique – 50 nuances de grès et au-delà au Cersaie 2017 – dans le numéro 384 d’Architectures CREE

La gamme Be Square de chez Emil Ceramica célèbre l’aspect le plus essentiel du béton, lui conférant un rôle de premier plan dans l’espace. Disponible aux formats 60×120,60×60,30×60, 80×80 (en version mate et rodée), 40×80, en 4 couleurs tendance allant de l’Avorio au Nero, Be-square est pleinement mise en valeur dans les dalles 120×240 et 120×120 : créant des surfaces linéaires, inscrites dans la continuité visuelle, elle est idéale pour le revêtement des espaces urbains et des lofts métropolitains.

Mais Be-Square est aussi et surtout la version céramique des carreaux de ciment classique. S’ajoute à cette gamme unie une ligne décorative. Un mélange de 9 carreaux de ciment décorés 20×20, aux nuances équilibrées dans leur intensité, et un mélange de faïences 20×20 que distingue une finition effet mat et brillant, viennent enrichir la collection. Les décors sont complétés par des carreaux en 30×30 bicolore Conceret/Black, Ivory/ Sand, sur lesquels alternent des figures géométriques de cercles et de carrés.

Entre lignes unies et lignes décoratives, la gamme Be-Square se prêtera à de nombreux projets en intérieurs, au sol comme en surface murale, dessinant là un tapis, affirmant ici une crédence.

be square_emilceramica

San Anselmo développe SK1N, un revêtement de façade en terre cuite

San Anselmo développe SK1N, un revêtement de façade en terre cuite

San Anselmo développe SK1N, des éléments de terre cuite pour revêtement de façade ou toiture inclinées. Traçant de longues horizontales, chaque bardeau chevauche le bardeau inférieur, créant une surface en relief, tandis que les joints verticaux sont désalignés, créant un effet dynamique. Les angles sont généralement constitués de lattes métalliques. En principe, toutes les surfaces dans n’importe quelle condition peuvent être recouvertes avec le système, qui se monte sur une structure bois ou métal avec pare-pluie. Le produit se décline en deux dimensions (500 x 160 x 40 ou 500 x 160 x 40 mm) et est disponible en 6 coloris allant du gris au rouge brique.