Bienvenue à bord d’AirDraft, un théâtre gonflable qui sillonne les canaux londoniens !

Bienvenue à bord d’AirDraft, un théâtre gonflable qui sillonne les canaux londoniens !

A l’occasion de la deuxième édition annuelle d’Antepavilion 2018, les designers Thomas Randall-Page et Benedetta Rogers ont imaginé un théâtre gonflable baptisé « AirDraft ». Ce lieu créatif flottant dédié à la musique et la performance est amarré à une barge du XIXe siècle dans le quartier branché d’East London .

Le projet d’Antepavilion et le sponsor Shiva Ltd, avec le soutien de la Fondation Architecture, organisent chaque année un concours pour la conception et la construction d’une structure expérimentale pour une série évolutive d’installations sur les stands publics de Hoxton Docks sur le canal Regent à Haggerston. Une initiative offrant ainsi l’opportunité aux architectes, artistes et designers émergents de présenter des travaux nouveaux et innovants dans un environnement urbain unique.

Pour cette session, les participants étaient invités à proposer une structure flottante sur le canal Regent à Hoxton Docks.

 

AirDraft, choisi parmi 132 propositions, a été conçu en forme de ballon afin de pouvoir se dégonfler en cinq minutes et d’être facilement dirigeable sous les ponts le long des voies navigables de Londres.

Avec une capacité d’accueil de 30 personnes, les spectateurs pénètrent par une trappe pour emprunter des escaliers menant à un espace sous la ligne de flottaison équipée d’un banc et d’une étagère permettant aux gens de ranger leurs chaussures.

De là, ils traversent un passage conduisant à l’extérieur du théâtre, où ils peuvent s’asseoir sur le plancher gonflable.

 

 

Les architectes ont collaboré avec des experts en matière de structures gonflables, Cameron Balloons, pour créer la structure qui se compose de deux sections et utilise deux types de ventilateurs différents pour se gonfler ainsi qu’une équipe de volontaires, avec le soutien de AKTii Engineering, pour la construction. La forme du projet a été influencée par la géométrie sphérique requise par la physique impliquée dans les structures gonflables.

Les choix de couleurs étant limités dans le tissu requis, les architectes ont opté pour le jaune comme un clin d’œil au travail de Jeffery Shaw, dont les œuvres gonflables ont influencé leur concept. À la fin des années 1960, Shaw créa des sculptures interactives, souvent de couleur jaune, où les gens pouvaient rebondir sur des coussins d’air géants sous un dôme transparent.

Dans la journée, sa surface brillante crée des reflets accrocheurs sur l’eau et les bâtiments environnants, tandis que la nuit, sa forme semblable à une orbe brille comme une luciole géante.

« Les canaux de Londres ont changé, passant des conduits de l’industrie et du fret aux artères d’art, de culture et de loisirs. Grâce à cette proposition, nous voulons réfléchir à ce changement. Avec un bateau pour un père et un dirigeable pour une mère, AirDraft est un espace gonflable pour la détente et la performance. […] Vu du chemin de halage, Air Draft ressemble à un bateau de charge curieusement surchargé qui complète et enrichit l’ensemble existant de structures ludiques et artistiques de Hoxton Docks.  » expliquent les concepteurs d’AirDraft.

Ce samedi 11 août, le théâtre flottant partira en tournée de huit jours, faisant des haltes dans différents lieux culturels et lieux d’accueil pour des manifestations artistiques.

Photographies de Jim Stephenson .

Le théâtre Theodore Gouvy  : un cœur rouge à Freyming-Merlebach

A Freyming-Merlebach (57), une ancienne ville minière de Moselle, l’agence Dominique Coulon & Associés livre un théâtre à la géométrie sculpturale, symbole d’une espérance de revitalisation par la culture.

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine

Florissante au XIXe siècle, Freyming-Merlebach (57), ville minière du bassin houiller Lorrain, est aujourd’hui une ville en déshérence. Elle fut frappée de plein fouet dans les années 90 par la fermeture des mines de charbon entrainant la récession économique. Pourtant, face à ce traumatisme, cette commune étonne, car elle espère, encore. Son théâtre historique – la Maison des Cultures Frontières conçue en 1984, réhabillée en partie pour devenir médiathèque – s’est dégradé et des fissures sont apparues suite aux effondrements des galeries souterraines désaffectées. Il était nécessaire de remplacer l’ancienne salle de spectacle de 500 places, de surcroît trop petite. Place des Alliés, à proximité de la nouvelle mairie et du centre commercial, l’agence Dominique Coulon & associés investit le parvis d’un volume sculptural blanc immaculé. Posé là, dans un paysage urbain hétéroclite habité de pavillons maussades, il s’adresse à la ville depuis un point haut, tel un mémorial étincelant, en contraste avec celle-ci. Les niveaux s’empilent, pivotent, les blocs se scindent, se divisent. Sous un porche, les grandes baies vitrées attirent le visiteur dans l’entrée.

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorrainedominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine

Un foyer scultptural

A l’intérieur, le hall se déploie verticalement sur trois niveaux dans un parcours théâtral, sans jeu de mots. Les espaces se dilatent pour donner une grande impression d’espace, les obliques se toisent, les escaliers s’enchevêtrent, derrière de hautes balustrades. En partie supérieure, le foyer se déhanche. Derrière une grande baie vitrée de 8 mètres de haut, il s’avance en promontoire vers la ville. L’atmosphère y est calme, feutrée, bien que le plâtre laissé brut et l’absence de traitement acoustique laisse imaginer un joyeux brouhaha avant les représentations. Un choix pertinent de la maîtrise d’œuvre, confrontée à un budget serré : « nous avons réinterrogé les normes avec la maitrise d’ouvrage car elles ont des coûts », témoigne Dominique Coulon, qui avait déjà expérimenté, auparavant par accident, le plâtre projeté laissé à nu, qui donne de belles nuances de beige en séchant. Structurellement, les coûts ont aussi été amoindris. Les architectes, assistés de leur cabinet d’ingénierie Batiserf, ont opté pour une structure mixte majoritairement métallique, moins chère que le béton coulé en place.

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine

Une salle de théâtre flamboyante

Ainsi, le budget a pu être placé dans la salle de spectacle qui, plastiquement, est en totale rupture avec le foyer. Dans un effet inattendu, le passage de l’un à l’autre touche directement nos sens, le regard est perturbé, l’œil et l’oreille ont besoin d’un temps pour s’habituer. Les formes sculpturales associées à une colorimétrie rouge, rose et orange donnent une densité à l’espace. Des contrastes coutumiers à la pratique de l’agence. Comme dans toute salle de représentation, le traitement acoustique y est prépondérant. L’inclinaison des parois participe de la propagation acoustique, le plafond est réverbérant, les murs sont absorbants. Les balcons sont d’une forme particulièrement ramassée, les gradins glissent en avalanche. « L’élaboration de la coupe fut fondamentale », explique l’architecte. Le spectateur le plus éloigné n’est qu’à vingt mètres de la scène, la distance avec le nez de scène est réduite au maximum pour offrir aux 700 places assises une belle visibilité sur les acteurs. Dont le jeu sera d’ailleurs varié, entre théâtre classique, contemporain, musical, lyrique, voir même dansé. Ils pourront se préparer dans des loges chaleureuses en béton brut et parois rouge, ou trône le fauteuil UP de Gaetano Pesce, modèle surnommé La Mama.

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine

Ce théâtre manifeste une géométrie singulière à l’agence Dominique Coulon & Associés, qui n’en est pas à son premier équipement scénique. Citons pour mémoire le Centre dramatique National de Montreuil livré en 2007, le pôle culturel à Mons-en-Barœul, près de Lille, livré en 2017, où la salle de musique actuelle qui s’installera à Rennes courant 2019. Adepte des relations dichotomiques et d’une géométrie rectiligne euclidienne, les collisions génèrent une complexité de rapport et de proximité, proposant une lecture de l’espace non univoque._ Amélie Luquain

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine
R+2

dominique coulon théâtre spectacle freyming merlebach moselle lorraine

 

Fiche technique  Salle de spectacle Théodore Gouvy, Place des Alliés à Freyming-Merlebach (57)  Maitrise d’ouvrage : Communauté de Communes de Freyming-Merlebach Maîtrise d’œuvre : Dominique Coulon & associés Structure : Batiserf Ingénierie Electricité : BET Gilbert Jost Fluides + HQE : Solares Bauen Economiste : E3 économie Acoustique : Euro Sound Project Scénographe : Changement à vue VRD : Lollier Ingénierie Livraison : Avril 2017 Coût de la construction 7,7 M€HT Surface : 2850 m2

Photographie : © Eugeni Pons

 

 

Lire aussi  :

Rencontre avec Dominique Coulon : complexité cachée

Les bureaux et le logement de Dominique Coulon à Strasbourg

Médiathèque Troisième Lieu à Thionville par Dominique Coulon

Et aussi :

La Cité des Électriciens à Bruay, fragment d’un patrimoine minier en devenir